Retour aux origines du T-shirt

Si les hommes préhistoriques avaient pu cultiver du coton et avaient su tisser, il serait fort à parier qu’il auraient caché leur nudité avec un t-shirt (et un slip bien entendu…).

Mais qu’en est-il vraiment?

Connaissez vous l’origine de ce vêtement culte qui dans toutes les situations, en tous lieux est LA star incontournable de nos dressing?

Adopté par toutes les générations, il prend autant de déclinaisons de formes, de couleurs et de matières….Mais c’est surtout LE vêtement par excellence.

L’armée américaine: Back to the origins….
En raison de ses qualités, le T-shirt est bien plus hygiénique, léger, et confortable porté à même le corps des soldats, que leurs vêtements de laine.

Il absorbait la transpiration et était moins coûteux que de laver les uniformes des soldats américains.

En tout cas, ce sont bien les GI’s qui ont répandu le port du T-shirt en Europe, durant la seconde guerre mondiale.

Un véritable vêtement ou un accessoire d’expression?
Il prend véritablement son rang d’icône dans les années 50.

Il devient une star, porté par des figures phares comme Marlon Brando, James Dean ou Steve Mc Queen qui lui apportent une connotation rebelle.

Puis Woodstock et le tie-die aux couleurs psychédéliques fait fureur…

Dans les années 70, le T-shirt n’a plus la côte auprès des jeunes générations, considéré comme plus assez révolutionnaire.

Il devient alors un accessoire d’expression: les dessins utilisés servent à faire rire, à porter divers messages , ou à exprimer son opinion ou son appartenance à une communauté.

Mais en fait il nous transforme en fans de marques, lieux touristiques, et groupes de musique : en homme-sandwich!

T-shirt, kezako?
Le mot fit son entrée dans le dictionnaire Merriam-Webster dans les années 20 : « sous-vêtement, normalement en coton, sans col et à manches courtes ».

À l’origine, les tee-shirts étaient confectionnés dans des métiers à tisser circulaires produisant des tubes. Ils n’avaient donc pas de couture sur les côtés.

La majorité de la production actuelle est, au contraire, composée d’un devant et un dos cousus ensemble.

C’est sa forme en « T » qui entraîna la dénomination de « T-shirt ou Tee-shirt» littéralement:

chemise en T .

Aujourd’hui, nous avons hérité d’un col V ou d’un col rond, de manches longues ou 3/4, mais plus forcement en coton…….

Exit les matières synthétiques, pas confortables, se déformant au lavage et se décolorant même parfois!
Plus de la moitié des vêtements vendus sur le marché ne sont pas assez portés et sont vite abandonnés car ils ne correspondent pas en terme de coupe, de coloris, de qualité, de durabilité et d’éthique de production.